Expérimentation pour les malentendants dans notre salle de culte




Nous testons une expérimentation dans la salle de culte de la Sarra pour les personnes portant un appareil auditif. Ce système, dit à boucle de courant, permet d’entendre directement dans son appareil auditif ce qui est dit dans les micro, en lieu et place des haut parleurs existants. Ce système est normalement particulièrement adapté aux voix, avec des voix parait-il plus distinctes et avec moins de parasites.

Qui peut en bénéficier ? Toute personne qui porte un appareil auditif ou un implant cochléaire avec programme T (ou M/T). Si votre appareil a plusieurs positions, essayez les différentes positions.

Cette expérimentation ne couvre pas l’ensemble de la salle de culte : seul les 3/4 de la salle (de la porte d’entrée au piano).

Si vous portez un appareil audittif, merci de tester les différentes positions et nous donner vos impressions et si cela vous apporte un vrai « plus ».

Vos retours sont importants pour le maintient (matériel en prêt), l’amélioration et le réglage de ce système.

Le son est transmis directement, à partir d’un micro ou d’une autre source sonore, dépourvu des bruits de fond et des échos qui règnent habituellement dans les salles publiques, ou des déformations dues aux haut-parleurs. Et chez soi, on peut écouter la télévision sans gêner ses proches.
Le son est plus clair et la parole plus intelligible.

Au sujet de la loi..

La loi N° 2015-102, votée le 11 février 2005 avait prévu que tous les établissement recevant du public soient accessibles au 1 janvier 2015. Extrait du texte de loi :

« Les établissements existants recevant du public doivent être tels que toute personne handicapée puisse y accéder, y circuler et y recevoir les informations qui y sont diffusées, dans les parties ouvertes au public. L’information destinée au public doit être diffusée par moyens adaptés aux différents handicaps ».

L’article L.111-7 du code de la construction et de l’habitation confirme les handicaps visés et notamment les handicaps sensoriels:

 « Les dispositions architecturales, les aménagements et équipements intérieurs et extérieurs des locaux d’habitation, qu’ils soient la propriété de personnes privées ou publiques, des établissements recevant du public, des installations ouvertes au public et des lieux de travail doivent être tels que ces locaux et installations soient accessibles à tous, et notamment aux personnes handicapées, quel que soit le type de handicap, notamment physique, sensoriel, cognitif, mental ou psychique (…) »


-----------
Cet article a été actualisé le : 15 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *