Ne rater pas les état généraux de la bioethique




« Quel monde voulons-nous pour demain ? » C’est sur cette question que s’ouvrent du 18 Janvier au 7 Juillet les Etats généraux de la bioéthique, première séquence de la révision de la loi bioéthique qui devrait avoir lieu à la fin de l’année.

Manipulation du vivant, procréation (PMA), développement embryonnaire, cellules souches, génétique, dons et transplantations d’organes, intelligence artificielle et robotisationdonnées de santé, transhumanisme, neurosciences, santé et environnementfin de vie seront les points abordés.

Ces questions nous concernent tous. Ce ne sont pas uniquement des questions de société ; elles nous interroge sur comment on considère la vie, le vivant. Ces choix auront une incidence sur notre société, sur nos descendants.

Le Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) est à l’initiative d’une vaste consultation aux modalités et publics diversifiés (professionnels de santé, chercheurs mais aussi « simples » citoyens), afin de recueillir un large panorama d’opinions de la société sur des sujets. Seront ainsi au cœur des débats des domaines où les progrès scientifiques et technologiques ont été constants ou qui ont émergé ces dernières années et posent question à notre société : procréation (PMA), développement embryonnaire, cellules souches, génétique, dons et transplantations d’organes, intelligence artificielle et robotisationdonnées de santé, neurosciences, santé et environnementfin de vie.

L’ensemble de ces contributions fera l’objet d’un rapport de synthèse qui sera remis par le CCNE en mai à l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (l’OPECST).

Thèmes abordés pour la consultation

Le CCNE lance donc une vaste consultation afin de recueillir l’opinion de la société française sur un certain nombre de thèmes. Tous les citoyens sont invités à s’interroger et à débattre sur :

  • l’avancée de la recherche dans les domaines de la reproduction, du développement embryonnaire et des cellules souches et le respect dû à l’embryon comme personne potentielle ;
  • les techniques de séquençage et d’ingénierie génomique et les prémisses d’une médecine prédictive ;
  • les dons et transplantations d’organes ;
  • les données de santé, notamment au regard du développement des objets connectés et des risques d’atteintes à la vie privée ;
  • l’intelligence artificielle et les robots et la responsabilité des professionnels de santé vis-à-vis de leur utilisation ;
  • les neurosciences au regard du développement des techniques d’imagerie ;
  • la relation santé-environnement et les responsabilités scientifiques et techniques de l’homme ;
  • la procréation (PMA, GPA, etc.) ;
  • la fin de vie (question sur la légalisation de l’assistance au suicide, politiques d’accompagnement pour les malades en fin de vie).

Parmi les neufs thèmes débattus tous ne le seront pas en Auvergne-Rhône-Alpes. Le CCNE a décidé de les répartir sur le territoire. Ceux abordés dans notre régions sont les suivants :

  • Greffe et don d’organe
  • Objets connectés/protection des données/secret/confidentialité
  • Neurosciences et intelligence artificielle
  • Fin de vie
  • Liberté d’aller et venir et sécurité (secteur médico-social, gériatrie, psychiatrie, vulnérabilités)

Télécharger

  • le document sur la consultation en cliquant ici
  • La revue de presse du 18 Janvier (descriptif des thématiques, qu’est ce que le CCNE, les débats en région …) , en cliquant ici

Comment se déroule la consultation

La consultation se déroulera du 18 janvier au 7 juillet 2018

Suivre et participer

Plus d’informations

Etats généraux de la bioéthique 2018 : les enjeux

 

5 min pour comprendre l’éthique

Un sondage sur les français et la bioéthique qui donne de bonne s raisons de se mobiliser : https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Ethique/Bioethique-quen-disent-Francais-2018-01-03-1200903245?from_univers=lacroix

 

 

 


-----------
Cet article a été actualisé le : 7 février 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *