Quand vient l’été…



OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quand vient l’été vient le désir de se laisser aller,

d’en finir avac les contraintes et les plaintes

pour retrouver la légèreté, la simplicité d’être.

Quand vient l’été vient le désir de ralentir le pas,

pour en cueillir le goût, en savourer le relief.

Quand vient l’été vient le désir de s’élever

pour renouer avec ce qui en soi est vivant.

On voudrait tant se poser dans la tranquillité,

de se promener doucement dans sa vie

au-dessus des brumes du chemin

laisser fleurir le silence,

soigner la qualité de sa présence.

La vraie joie prend par surprise,

elle surgit moins de ce que l’on prévoit

que de la réponse que l’on offre à ce qui arrive.

Aux matins pluvieux comme aux matins heureux,

aux heures tragiques comme aux heures magiques,

il n’y a d’autre bonheur que celui de répondre présent.

Alors, vient le souffle de rester debout

et cette douceur du lointain quand on ouvre les mains

pour accueillir ce qui aujourd’hui sera pain.

 

Texte de Francine Carillo


-----------
Cet article a été actualisé le : 25 juin 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *