Semaine de prière pour l’Unité Chrétienne par Françoise Sternberger




Il en va un peu de la semaine de l’unité comme du Jour de la femme ou des mères. Pas plus que nous n’attendons le jour J pour aimer celles (et ceux) desquels nous tenons la vie, les chrétiens n’attendent pas la semaine de prière de janvier pour prier ensemble et travailler à l’Unité ! Nous le savons bien ici à Oullins. Nos enfants en vivent les fruits à travers la catéchèse œcuménique. Chaque séance se clôt sur un temps de prière où la qualité de silence de cette centaine d’enfants impressionne. Des partages d’évangile, l’étude biblique œcuménique Tandem, les temps communs à Claude Bernard pour nos anciens, tissent au fil du temps une solide amitié œcuménique.

Pour autant je prends très au sérieux ces huit jours consacrés à la prière. La Semaine de prière pour l’unité chrétienne est préparée chaque année par une commission internationale et interconfessionnelle qui émane à la fois du Conseil œcuménique des Églises et du Conseil Pontifical. Depuis la Lettonie une équipe a préparé le thème, les prières, le déroulement de la célébration 2016. Nous voici «  Appelés à proclamer les hauts faits de Dieu », avec la première Lettre de Pierre. Cette invitation qui nous vient « d’ailleurs » nous décentre de nos propres désirs ou de nos réticences œcuméniques locales.

Cette prière nous décentre et nous déplace. Prière « pèlerine », elle nous fait entrer pour un soir dans la Maison de l’autre, protestant de l’Eglise Unie, ou de l’Eglise Evangélique libre, catholique de telle paroisse du secteur. Inviter chez soi, entrer chez l’autre, dans un Temple, une Eglise, c’est parfois un premier pas, une première fois pour certains. Ainsi, nous prierons et partagerons un texte biblique à l’Eglise catholique d’Irigny mercredi 20. Et aussi à l’Eglise évangélique de Vourles vendredi 22, puis nos pas nous conduiront vers le Grand temple de Lyon pour la célébration commune avec les représentants de nos diverses Eglises catholiques, orthodoxes et protestantes, célébration animée par les Jeunes Chrétiens Ensemble, Samedi 23.

Une semaine traditionnelle donc, et pourtant que nous pouvons vivre de façon tout à fait inattendue. Parce que si nous mettons nos pas dans ceux d’autres qui nous ont précédés, c’est un chemin tout neuf que nous ferons en marchant ensemble les uns vers les autres. Quand nous nous rejoignons dans la prière pour louer les « hauts faits » de Dieu, tout peut advenir !

Gloire à Dieu !

Fraternellement, Françoise Sternberger, pasteur à la Sarra


-----------
Cet article a été actualisé le : 20 décembre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *