«Vite, les enfants ! Dépêchez-vous !»




Dimanche 6 juin 2010, 10h25.

Le portail est déjà grand ouvert lorsque nous franchissons ses grilles pour la première fois. La bâtisse est imposante, pourtant, nous ne l’avions jamais remarquée avant… Inquiets, nous hâtons le pas… Comment allons-nous être accueillis ? Ces gens, que nous allons rencontrer se connaissent déjà tous… Et s’ils nous posaient des questions ? Que leur dirions-nous ? Que toute notre famille est catholique ? Voire athée ? Voire carrément anti-cléricale ? Non, ce n’est pas une bonne idée…

Raphaël marche devant moi avec les enfants. Après tout, c’est son idée à lui de venir au culte. Moi, j’ai toujours préféré lire la Bible toute seule, en cachette de mes parents d’abord puis en sa compagnie après notre mariage. Quel intérêt peut-il bien y avoir à assister à un culte ? Et puis, c’est sûrement aussi barbant que la messe où j’avais voulu aller une fois…

Un sourire, une prédication passionnante et la joie de sentir les autres à mes côtés lors de la Sainte Cène me transportent littéralement. Contrairement à ce que je pensais, il n’est pas anodin de communier avec d’autres croyants, de partager une expérience de foi commune, de retrouver chaque dimanche d’autres chrétiens, de pouvoir échanger, discuter, rire mais aussi prier ensemble… C’est tout le sens de la communauté qui m’avait échappé jusque-là… Commençant à remettre en cause mes certitudes, et n’ayant jamais profité d’une quelconque catéchèse, je décidai donc de m’inscrire en Licence de Théologie, par correspondance… Juste pour ma culture générale, pour approfondir mes connaissances.

Aujourd’hui, 5 ans plus tard, notre famille se sent chez elle à la Sarra. Nous ne venons pas à tous les cultes, loin de là, mais nous aimons toujours y venir et les enfants se sentent bien au sein de la communauté. Ils vont au catéchisme, participent à l’animation de certains cultes et notre dernier y a même été baptisé ! De mon côté, je viens de valider mon Master en Théologie et la Commission des Ministères a donné un avis favorable à la poursuite de mon projet professionnel : devenir pasteur ! C’est pour vous dire à quel point j’apprécie désormais la vie à l’Église !

Et vous ? Quel est votre expérience au sein de notre Église ?

Laetitia Perrichon


-----------
Cet article a été actualisé le : 26 mars 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *