Un mariage


La bénédiction de mariage
Elle se passe normalement au temple avec le pasteur. Elle peut aussi se dérouler dans un autre lieu, dans une église de village prêtée pour l’occasion, ou dans une salle adaptée, ou encore en plein air.

La Préparation du mariage
La cérémonie est préparée soigneusement avec le pasteur pour que puisse s’y exprimer les convictions des futurs époux. C’est un temps privilégié pour aborder à deux, avec le pasteur, ou parfois avec d’autres couples, des questions essentielles sur la relation du couple et la famille. Il faut aussi mettre au point le déroulement de la liturgie. Elle dure environ une heure et se déroule à peu près comme dans toutes les confessions chrétiennes, avec comme dans tout culte protestant, une certaine simplicité et un accent porté sur le contenu du message qui est dit lors de la prédication.

En 2017, des sessions de préparations sont déjà planifiées (cliquez ici), renseignez vous auprès du pasteur.

Les cérémonies oecuméniques ou interreligieuses
Aujourd’hui, 9 protestants sur 10 épousent un ou une catholique, les cérémonies oecuméniques sont donc habituelles, et cela se passe en général très bien.

La cérémonie peut être présidée par le pasteur seul avec un accueil explicite de la dimension catholique de la tradition de l’un des conjoints. Cette cérémonie n’est alors pas reconnue les autorités officielles de l’Eglise catholique romaine, pour nous si, c’est un mariage chrétien et il a la valeur que veut lui reconnaître les époux.

La cérémonie peut aussi être menée conjointement par un pasteur et un prêtre, dans une église catholique, ou au temple, elle peut être alors reconnue par l’Eglise catholique moyennant certaines « dispenses ».

Il peut arriver que l’un des deux futurs époux soit plus ou moins athée tant qu’il n’est pas hostile à la foi chrétienne et qu’il ne s’oppose pas à ce que l’on parle de Dieu dans sa future famille, il n’y a pas de problème. Il sera fait attention que sa conviction soit respectée lors de la cérémonie.

Le cas d’un couple protestant – juif ou musulman n’est pas non plus un problème pour les protestants. Tout dépend donc du degré de tolérance ou de rigidité de l’autre communauté représentée…

Les protestants ne sont pas « pour le divorce », ce n’est jamais une réussite, mais pour le remariage. Ils acceptent donc dans le cadre d’une démarche sérieuse et responsable de présider une cérémonie pour un couple où l’un est divorcé.

Dans tous les cas, il est indispensable que les deux futurs époux participent aux discussions avec le pasteur pour que chacun puisse se reconnaître dans la cérémonie.

> Télécharger : Le Mariage : bénédiction d’un couple à l’occasion de son mariage

Témoignages :


-----------
Cet article a été actualisé le : 30 novembre 2016