COVID-19 : Une parole qui touche ! (lettre 3)


Françoise Steinberger, pasteur d'Oullins à la Sarra
Françoise Steinberger, pasteur d'Oullins à la Sarra

Chers frères et sœurs, amis, proches de la Sarra

Que dire en ce temps où beaucoup de choses sont suspendues et incertaines. A la suite de plusieurs courriels, échanges téléphoniques, messages whattsapp, avec des jeunes, des moins jeunes de notre paroisse, une réflexion m’est apparue évidente à partager avec vous.

En ce temps où nous sommes privés de contacts physiques amicaux, il est douloureux de ne pas pouvoir serrer dans nos bras celui qui en aurait besoin, ou ceux qui s’en vont. Les embrassades, les accolades, la douceur d’une main posée sur l’épaule, nous manquent terriblement pour exprimer notre affection.

En ce temps-là, la parole demeure, dit le prophète Esaïe (40,8). Nous connaissons ce verset : « L’homme ne vivra pas de pain seulement mais de toute parole ». Toute parole qui sort de la bouche de Dieu, précise Jésus au désert ( Matthieu 4,4). Toute parole, et la nôtre aussi. Et j’entends, je lis, je sens, dans tous les messages partagés, que nous pouvons trouver le chemin d’une parole qu touche. Une parole adressée personnellement, intentionnellement, qui est comme une caresse, un soutien, une chaleur. Une parole contact. Une parole, un sms, un appel, peut être ressentie comme une vraie présence. Parler avec le cœur s’apprend. Surtout on peut accepter de lâcher prise dans notre façon d’exprimer nos pensées, parler plus en son nom propre, en « Je ». Et prendre le temps de trouver le mot juste, de vérifier, là où avant le covid-19 on était pressés par le temps. Sans
remettre non plus au lendemain ou à une heure meilleure, comme avant.

Je souhaite à chacun, chacune de recevoir ou d’oser offrir une parole, un mot caresse, lien, présence. Ou d’oser la demander cette parole, pour l’un, pour l’autre. C’est ma prière. Que rien ne sous sépare de la parole de Dieu, d’une parole de vie.

Pasteur Françoise Sternberger


 

Vie de la Sarra

Annonces

Nouvelles des familles : Christiane Villard nous fait part avec une grande joie de la naissance de son 1er arrière petit-fils Léon.

Intercession

Plusieurs parmi nous sont et seront particulièrement éprouvés dans cette période. Nous continuons la chaîne téléphonique et les confions à notre intercession commune. Et nous rendons grâce pour les beaux temps inattendus en famille, les partages improvisés à distance, la créativité que chacun porte en soi comme ressource de vie.

Echanger et méditer sur le net

n’hésitez pas à découvrir les méditations quotidiennes du blog d’Hélène Barbarin, notre stagiaire :
« Tous les athlètes s’imposent une ascèse rigoureuse ; eux, c’est pour une couronne périssable, nous, pour une couronne impérissable. » (1 Co 9, 25)
Sur une chaîne d’informations, ce matin, une championne de voilier en solitaire était interrogée, comme « experte » du confinement. Ses conseils : prenez du temps pour méditer sur votre vie, sur le monde. Son témoignage : je suis devenue plus indulgente avec moi-même et avec les
autres. A l’heure où les Eglises n’ont plus beaucoup « la cote », où la parole de Jésus Christ est difficile à faire entendre quand on se revendique chrétien, l’Esprit Saint, lui, trouve d’autres voies (voix!) pour parler au monde. Qui a des oreilles entende !

Source : https://helenebarbarin.wixsite.com/website

Prédications du Carême

Nous pouvons en ce temps de carême écouter à 8h30 le culte et à 16h la prédication du Carême sur France Culture.

La prière de Taizé à 20h30 sur RCF 88,4


-----------
Cet article a été actualisé le : 10 avril 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *