Message de Pâques 2020 du Comité des Responsables des Eglises de Lyon (CREL)




Christ est Ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! Alléluia !

Frères et sœurs, aujourd’hui pour les Eglises d’occident, et dimanche prochain pour les Eglises d’Orient, nous proclamerons l’Evangile de la Résurrection, la bonne nouvelle de Pâque : le Christ est vivant aujourd’hui !

Cette bonne nouvelle, nous ne la proclamerons pas dans des églises ou des temples vides ! Nous ne la proclamerons pas non plus dans les rues désertes ni même sur les berges du Rhône fermées au public ! Nous devons, ensemble et unis, la proclamer plus haut, plus fort, mais surtout plus profondément que jamais !

Afin qu’ aujourd’hui et demain elle soit entendu là où nous sommes confinés : dans nos maisons et nos appartements, dans les foyers d’accueils, dans les maisons de retraites, dans les centres de convalescences, dans les centres de rétention et dans les prisons, dans les casernes, dans les chambres d’hôpitaux et dans les salles des soignants… et jusqu’au fond de nous, dans nos fatigues et peut-être jusque dans nos découragements.

Christ est Ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! Alléluia !

Cette nouvelle extravagante nous dépasse tous :
Elle est bien plus grande que nos Eglises,
bien plus forte que nos faiblesses, nos failles et nos divisions.
Elle est plus puissante que nos peurs et nos replis,
plus large et plus haute que toutes les barrières et les frontières,
qui parfois nous protègent et parfois aussi nous séparent et nous isolent.

Pâques, aujourd’hui comme hier, c’est toujours, obstinément, un passage de la nuit vers le jour, de l’angoisse vers la paix, de la mort vers la vie !

Plus encore, Pâques c’est la promesse indéfectible de la victoire de l’amour sur tous les enfermements, sur tous les tombeaux.

Face à la menace que fait peser cette pandémie, non seulement sur notre pays, mais sur le monde entier ;
Face à la tentation du cynisme et du fatalisme qui nous condamnent d’avance à des lendemains sans horizon ;
Face à la prétention de la mort qui croit toujours avoir le dernier mot…
…Pâques est une parole qui nous relève sans cesse !

Christ est Ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! Alléluia !

….C’est là le cœur de notre foi en Christ, c’est là le fondement de notre confiance pour toute notre existence : La vie et l’amour ont et auront toujours le dernier mot !

Ce message, c’est aussi une vocation que nous recevons et qui nous engage tous ensemble.
Elle nous engage à vivre, elle nous engage à lutter, elle nous engage à espérer !
Pour qu’au-delà de nos paroles, ce soit toute notre manière de vivre, nos relations, notre travail, et jusqu’au plus petits de nos gestes qui témoignent de cette victoire de la vie et de l’amour !

Oui ! Christ est Ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! Alléluia !

 

 

Pasteur Pierre BLANZAT (Eglise Protestante Unie de Lyon – Pôle Lyonnais de la Fédération Protestante de France)
Pasteur Erwan CLOAREC (Eglise Evangélique Baptiste de Lyon),
Mgr Michel DUBOST (Diocèse de Lyon),
Père Cyril GABRA GILADA (Eglise Orthodoxe Copte),
Révérend Ben HARDING (Eglise Anglicane),
Freddy, Diacre au nom du Père Isaac HEKIMIAN (Eglise Apostolique Arménienne),
Père Nicolas KAKAVELAKIS (Eglise Orthodoxe Grecque),
Pasteur Daniel THEVENET (Eglise de Réveil de Villeurbanne – Pôle Lyonnais de la Fédération Protestante de France)


-----------
Cet article a été actualisé le : 13 avril 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *